Patrice Leclerc Gennevilliers, le 6 septembre 2001


Monsieur le Procureur
de la République

Monsieur le Procureur,

Ce jour, Madame Lebranchu, Garde des Sceaux et Monsieur Vaillant, Ministre de l’Intérieur, ont réuni les Préfets, les Procureurs généraux et les Procureurs de la République autour de la lutte contre les trafics organisés et les nouvelles formes de délinquance.

La presse donne un écho très large à cette initiative et à cette occasion, Monsieur Vaillant dans une réponse à des journalistes, déclarait : « … Rien ne sera possible sans une mobilisation générale de tous : police, justice, éducation nationale, parents associations, élus locaux… ».

Je partage pleinement cette opinion et d’ailleurs le 24 mars dernier, dans un courrier, je vous proposais de réfléchir à un dispositif expérimental contre le blanchiment de l’argent de la drogue à l’échelle de la ville de Gennevilliers et de la Boucle Nord des Hauts-de-Seine, dans le cadre de la mise en œuvre de la loi de 1986.

Je sollicite, à nouveau, votre bienveillance pour m’accorder un rendez-vous sur cette proposition.

Dans l’attente,
Je vous prie de croire, Monsieur le Procureur, en l’expression de mes salutations distinguées.


Patrice Leclerc