Madame, Monsieur,
Chers amis,

Nous avons été contactés par l’association gennevilloise « Droit au toit » (contact 06.09.03.42.69- 11, rue du Clos) pour nous demander de l’aider dans son travail de mobilisation citoyenne sur le droit au logement.

Préoccupés aussi par cette question, nous nous permettons donc de vous écrire pour vous proposer de participer à la manifestation organisée par l’association ce jeudi 24 avril à 17h30 devant la Préfecture de Nanterre, départ en car à 17h du Parvis de la Mairie.

Cette manifestation vise :
· à soutenir une délégation qui devrait rencontrer Monsieur le Préfet des Hauts-de-Seine afin de faire le point avec lui sur la mise en œuvre des engagements qu’il avait pris en terme de relogement d’urgence, suite aux précédentes rencontres avec l’association.
· Exiger la signature par l’Etat d’une charte pour la résorption de l’habitat insalubre à Gennevilliers actuellement en discussion entre la Mairie et la Préfecture mais sur laquelle les négociations traînent…
· Faire entendre notre volonté de voir la construction de logements sociaux dans toutes les villes des Hauts-de-Seine

Nous vous invitons à participer à cette mobilisation. Cela nous semble d’autant plus important que l’avenir en matière de réponse aux besoins en logements sociaux est des plus sombre. En effet, avec 32000 logements mis en chantier en 2002, soit 25% de moins qu’il y a trois ans, un chiffre historiquement bas a été atteint, le plus faible depuis 1975, alors que les besoins de logements sociaux de qualité sont loin d’être en baisse.


…/…

Remarquons aussi que les constructions se font le plus souvent dans des villes comme la nôtre, qui ont déjà une proportion intéressante de logements sociaux alors que d’autres continuent à refuser de construire. La remise en cause par l’actuel gouvernement de la loi SRU (loi Gayssot) visant à pousser à la construction d’au moins 20% de logements sociaux dans toutes les villes est de ce point de vue dramatique.

En souhaitant vous rencontrer ce jeudi 24 avril,

Soyez assurés, Madame, Monsieur, Chers amis, de nos sentiments les plus amicaux


Martine Monsel Patrice Leclerc
Adjointe au Maire Conseiller général